Albert Ier et l'Institut de Paléontologie Humaine
Un partenariat entre AREA, l’Institut de paléontologie humaine et le Muséum national d'histoire naturelle (département de préhistoire) est effectif depuis le début de l’année 2004 autour du thème : « Histoire institutionnelle des sciences préhistoriques en France. L’Institut de paléontologie humaine et la préhistoire au Musée de l’Homme.»

Si le XIXe siècle a vu l’émergence des sciences préhistoriques, il a fallu attendre les années 1910 pour que la France dispose du premier centre permanent de recherche : l’Institut de paléontologie humaine-Fondation Prince Albert Ier de Monaco. La création de cette institution a marqué une rupture avec les pratiques antérieures dans le sens d’une professionnalisation. Pour la première fois, des chercheurs pouvaient, de façon pérenne, se consacrer exclusivement à leurs études et à la diffusion du savoir archéologique. Aux côtés de l’Institut de paléontologie humaine, le Muséum national d'histoire naturelle a contribué, à travers la création du Musée de l’Homme, à l’autonomisation des recherches en préhistoire au sein d’une structure étatique. Ainsi, l’Institut de paléontologie humaine et le Département de préhistoire du Muséum national d'histoire naturelle conservent, à travers leurs archives respectives, une part importante de la mémoire de ce processus d’institutionnalisation.

La collaboration avec AREA va permettre l’étude, d’une part, de la constitution et du fonctionnement des structures elles-mêmes et, d’autre part, fournir des données nouvelles nécessaires à la compréhension de la vie scientifique de ces institutions dans tous ses aspects (chantiers de fouilles, correspondances scientifiques, cours, conférences, édition) par le traitement de certains fonds propres (Papiers émile Cartailhac concernant la préparation du Dictionnaire archéologique de la Gaule, papiers Henri Breuil, René Verneau, René Neuville etc...). Pour lors, nous vous invitons à en savoir plus sur l’Institut de paléontologie humaine et sur son fondateur Albert Ier.

Héritier du Prince de
Monaco Florestan
 
Un prince
savant
  ALBERT Ier   Un mécène pour l’abbé Breuil
 
Le Musée d’Anthropologie préhistorique
de Monaco et le Congrès international
de 1906
Le projet

 
Les membres

  Institut de Paléontologie Humaine   L’architecture

 
L’inauguration d'un
nouvel outil


© Institut de paléontologie humaine - Fondation Prince Albert Ier de Monaco, Musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye, Département de préhistoire du Muséum national d’histoire naturelle