Un Prince savant

Le Prince a marqué de son empreinte la science, qu’il s’agisse de l’océanographie ou de l’archéologie préhistorique.
Passionné depuis longtemps par les questions anthropologiques, les fouilles menées par le Prince Albert Ier, en particulier dans les grottes de Grimaldi, marquent une étape importante. À cette occasion, il découvre la réalité concrète des recherches préhistoriques, les contraintes et limites d’une science balbutiante. De fait, le Prince travaille directement sur le terrain et suit minutieusement l’avancée des travaux. Par l’aspect méthodique qu’il leur impose, il rompt avec les pratiques antérieures. Les fouilles menées à son initiative et sous sa conduite ont essentiellement porté sur trois des grottes de Grimaldi (Barma Grande, Grotte des enfants, Cavillon) et, à Monaco, sur la Grotte de l’observatoire.
Au-delà, ces fouilles seront à l’origine d’une oeuvre plus institutionnelle : l’Institut de paléontologie humaine.

 

La Grotte des enfants

"Ces rochers superbes, aux colorations chaudes, toujours inondés d’une vive lumière, sont creusés de grottes qui s’ouvrent largement sur la mer céruléenne, dans un paysage enchanteur. […] On peut les considérer comme la cause et le point de départ des événements qui ont conduit à la création de l’établissement où nous nous trouvons et, en quelque sorte, comme le berceau de notre institut."
M. Boule, 1923

En 1882, le Prince Albert entreprend ses premières fouilles dans les grottes des Baoussé-Roussé, à la Barma Grande :

"Il notait toutes les particularités sur un papier quadrillé à cinq millimètres. Chaque épaisseur enlevée y était numérotée et le même chiffre figurait sur les os et les silex qu’il en avait enlevés. […] Il emportait chaque soir à Monaco la récolte de la journée. Il recopiait ses notes, et après avoir soumis les pièces ostéologiques à un brossage sommaire, il en faisait, ainsi que des outils, un soigneux classement dans des boîtes. Dix ans après, un Aide de camp lui rappelait que tous les meubles de son appartement en étaient abominablement encombrés."
Villeneuve, 1924.

En 1895, le Prince Albert Ier ordonne la reprise des chantiers de Grimaldi, en commençant par la Barma del Ponte. Le chanoine Léonce de Villeneuve, bibliothécaire du Palais princier, mènera les recherches sur le site de Grimaldi jusqu’en 1905.

L. de Villeneuve, sollicite, en 1897, l’expertise scientifique de M. Boule :

"S.A.S. a maintes fois déclaré devant moi et en présence de M. Richard [Jules Richard est alors conservateur des collections scientifiques du Prince ; en 1900, il sera nommé directeur du Musée océanographique] qu’il ne manquait à cette magnifique caverne que l’interprétation des gisements par M. Marcellin Boule. C’est sur cette déclaration, et encouragé par M. Richard – qui me charge de le rappeler à votre souvenir – que je prends la responsabilité de vous transmettre l’expression d’un vœu dont la réalisation, si elle est possible, transformerait les hésitations qui planent sur tout ce qui se rattache aux grottes de Menton."

Dès lors É. Cartailhac, un des pères fondateurs de la préhistoire française, R. Verneau et M. Boule, deux professeurs au Muséum national d'histoire naturelle, vont travailler de concert avec le Prince et le chanoine de Villeneuve au succès de ces fouilles et à leur valorisation scientifique.

 
1900 - Inauguration de la fouille de la Grotte des enfants.
1902 - Ouverture de la fouille du Cavillon, inauguration du Musée d’anthropologie préhistorique.
1905 - Fin des fouilles de S.A.S. le Prince Albert Ier.
1906 - Publication de la monographie Les Grottes de Grimaldi et excursion aux grottes des participants à la XIIIe session du Congrès international d’anthropologie et d’archéologie préhistoriques de Monaco.
1914 - Le chanoine de Villeneuve reprend des fouilles partielles aux Baoussé-Roussé.
1916 - Début des fouilles du chanoine de Villeneuve à la Grotte de l’Observatoire. Du fait de la guerre, le Prince apporte lui-même à Paris, au laboratoire de M. Boule, des centaines de pièces pour étude.
1927 - Publication de la monographie La grotte de l'observatoire à Monaco, premier volume de la collection des Archives de l’Institut de paléontologie humaine.

Le chantier de la Grotte du Prince
SOMMAIRE